Exister est un bonheur immense et effrayant. Un fait brut qui se livre nimbé de tous les mystères du monde. Devant les inconnues qui accablent nos destins, le cœur, de guerre lasse, se laisse aller parfois à quelque Émotion qu’on a cru bon de nommer, çà et là, « absurde », « angoisse » ou « nausée ». Cette Émotion est difficile à cerner, à embrasser, à décrire – elle s’offre pourtant sans retenue, évidente, vécue par chacun dans l’isolement de son existence. Elle consiste en un éloignement du monde, de la réalité qui semble ne plus aller de soi, qui semble fragile et friable, qui semble collapser et s’évanouir. Fausse, comme un beau rideau brodé qui masquerait une éternité de ténèbres et dont l’Émotion ne serait finalement qu’une lézarde.

Lire la suite